Les films marocains séduisent l’Egypte

 

Les films marocains « L’automne des pommiers » de Mohamed Mouftakir et « la Mélodie de la morphine » de Hicham Amal, sont en compétition dans la catégorie « Horizons du cinéma arabe » de la 42ème session du Festival international du film du Caire qui aura lieu du 2 au 10 décembre 2020.

 

 

Le dernier long métrage de Mohamed Mouftakir « L’automne des pommiers » raconte l’histoire d’un enfant de dix ans qui n’a jamais connu sa mère, et qui se heurte au déni de son père à son égard, à son manque de reconnaissance et à la suspicion de sa lignée.

 

L’automne des pommiers de Mohammed Mouftakir

 

Réalisé par Hicham Amal, « La mélodie de la morphine » revient sur l’histoire du célèbre musicien et violoniste « Said Al Tayer » – interprété par Hicham Bahloul -, qui a perdu la mémoire à la suite d’un tragique accident de la circulation, avant de retrouver rapidement la mémoire grâce à ses créations musicales.

Les noms de plusieurs médicaments, dépassant les quarante, sont répétés tout au long du film, une référence aux multiples souffrances et maladies que cet artiste a subies après plusieurs tentatives de suicide infructueuses, ainsi qu’à la maladie incurable subie par le père, incarné par le talentueux Hassan Badida.

 

 

Cette édition attribuera le prix « Lifetime Achievement » au grand écrivain Wahid Hamed, « en reconnaissance à son dévouement au cinéma et à ses oeuvres immortelles », a déclaré le président du festival, Mohamed Hifzy, alors que le prix « Faten Hamama » sera attribué à l’artiste Mouna Zaki.

La Compétition Internationale du Festival du Caire (16 films) est marquée par la projection de trois films en première mondiale, notamment le film chinois « Moyerdoga », réalisé par Sau Jinling, le Bulgare « German Language Lessons » de Pavel G. Vesnakov et l’Égyptien « couvre-feu » de Amir Ramsès.

Le film britannique « The Father » réalisé par Florian Zeller, avec en co-vedette Antony Hopkins et Olivia Colman, sera projeté en ouverture du festival.

 

LIRE AUSSI :

Festival d’El Gouna. « Mica » d’Ismail Ferroukhi sélectionné en compétition officielle

laissez un commentaire