Fadma. Quand les femmes se rebellent contre l’autorité patriarcale

Réalisé par Jawad Rhalib, le documentaire marocain « Fadma, même les fourmis ont des ailes» est en compétition pour le prix du meilleur film -section internationale- de la 61e édition du Festival dei Popoli à Florence.

 

 

 

 

Réalisé par Jawad Rhalib, le documentaire, présenté dans la section internationale de ce prestigieux festival italien, raconte l’histoire de Fadma, une jeune citadine de Casablanca qui va se retrouver à la tête d’une rébellion de femmes contre l’autorité patriarcale dans un village berbère du nord du Maroc où elle venue passer les vacances avec sa famille.

 

Pour renverser l’ordre établi, elle évoque avec les épouses du village le sujet épineux de l’égalité des sexes et les pousse à mener une grève en cuisine pour inciter leurs maris à participer aux tâches domestiques.

 

 

Les femmes s’occupent des corvées domestiques pendant que les hommes roupillent !

 

 

« Dans ce village, les femmes cuisinent, nettoient, élèvent des enfants, s’occupent des animaux et vont chercher de l’eau à la source tandis que les hommes, lorsque le travail sur le terrain est rare, font la sieste ou s’assoient dans les cafés pendant des heures », explique le réalisateur lors de la conférence de presse.

Connu pour son travail sur les droits de l’Homme et les questions liées à la Mondialisation, le Profit et le Réalisme social, Jawad Rhalib dépeint avec beaucoup d’humour et acuité cette guerre des sexes dans l’Atlas marocain. Très forte de personnalité, son héroïne Fadma ne se laisse démonter ni par son mari, ni par les hommes du village, ni même par les autres femmes bien timorées à son goût. Cette plongée le temps de quelques semaines dans les arcanes d’un village en ébullition offre un regard acéré sur une société marocaine en pleine mutation, jusqu’au fin fond d’un douar du Haut Atlas.

Le film produit par Kristin Migeotte pour R&R Productions, et coproduit par Hassan Benjelloun, sera projeté jusqu’au 22 novembre en Italie sur «Più Compagnia», une plateforme de cinéma en ligne spécialement mise en place pour le festival en raison des restrictions Covid-19.

 

LIRE AUSSI :

« Dima Punk » sur 2M. Le documentaire qui rend hommage aux Punks du Maroc

laissez un commentaire