États-Unis : Un soldat américain pro Daech arrêté grâce à la DGST marocaine

 

Les services de renseignements marocains reconfirment, encore une fois, leur extrême efficacité au-delà des frontières nationales. C’est grâce à eux qu’un terrifiant projet terroriste qui allait frapper les États-Unis vient d’être déjoué.

 C’est le site de la radio américaine News Talk Florida qui a révélé l’information. En septembre dernier, la Direction générale de la surveillance territoriale (DGST) a fourni de précieuses informations sur les projets terroristes de Cole James Bridges. Âgé de 20 ans, ce soldat de première classe qui se donne pour surnom «Cole Gonzales» a été arrêté le 19 janvier pour avoir notamment planifié une attaque terroriste contre le mémorial du 11 septembre à Manhattan, d’avoir préparé l’assassinat de soldats américains et d’avoir tenté de recruter d’autres soldats pour renforcer les rangs de Daesh.

Selon les informations publiées par News Talk Florida, sur la base des renseignements reçues de la part de la DGST marocaine, le FBI a pu se rendre compte de la dangerosité de «Cole Gonzales» et de ses projets en le suivant de près pendant plus de trois mois. L’un des agents de l’agence fédérale l’a piégé en se faisant passer pour un apprenti-terroriste. C’est ainsi que «Cole Gonzales» s’est montré sous son vrai visage.

Selon le site officiel du district judiciaire de New York, Bridges a rejoint l’armée américaine en 2019. La même année, selon les procureurs qui instruisent son affaire, il a commencé à s’imprégner de la propagande de groupes terroristes. Le jeune éclaireur de cavalerie de la 3e division d’infanterie basée à Fort Stewart, en Géorgie, a même commencé à propager ses opinions radicales via les médias sociaux et à interagir sur des forums extrémistes sous le pseudonyme de «Cole Gonzales». Il a ensuite clairement manifesté son soutien à Daesh. Ses activités n’ont pas échappé aux vigilants membres de la DGST marocaine qui en ont informé leurs homologues américains. Des preuves accablantes ont été ensuite recueillies par le FBI. Le soldat Bridges avait notamment fourni des schémas et manuels à des personnes en ligne qu’il pensait être des terroristes. Il voulait de la sorte aider à la formation des combattants de Daesh pour l’assassinat de forces américaines. Il a également décrit des moyens de fortifier et de protéger un campement contre une attaque de ces forces spéciales en utilisant des explosifs. Une enquête judiciaire est ouverte.

News Talk Florida souligne le rôle décisif de la DGST marocaine dans cette affaire en publiant les photos de Abdellatif Hammouchi avec l’ancien Secrétaire d’état américain, Mike Pompeo.

Le site rappelle que cette institution, dirigée par Abdellatif Hammouchi, travaille en étroite collaboration avec les États-Unis pour lutter contre le terrorisme.

laissez un commentaire