AWB. Une année 2019 sous le signe de « L’inclusion »

C’est autour de la thématique de « L’inclusion » que le groupe Attijariwafa bank a publié son rapport d’activité au titre de l’exercice 2019 ainsi que les réalisations 2019 de la Fondation Attijariwafa bank.

L’opérateur met en avant sa contribution pour affirmer son engagement à bâtir un avenir inclusif,  et continue à capitaliser sur ses forces et ses leviers de performance pour ses clients.

« L’année 2019 a déjà été le témoin de nos engagements renforcés. Elle a été marquée essentiellement par nos multiples actions menées dans l’objectif de répondre au défi de «l’inclusion» », indique dans le rapport Mohamed El Kettani,  Président Directeur Général du Groupe Attijariwafa bank.

Il en ressort de ce rapport, qu’au titre de l’année 2019, les Ressources clientèle accusent une légère baisse de 0,6% à 232,4 milliards de dirhams. Cette variation résulte de l’accroissement de 2,6% à 166,0 milliards des dépôts non rémunérés, en lien avec l’augmentation de 2,5% à 114,4 milliards de dirhams des comptes chèques et, l’appréciation de 7,0% à 37,8 milliards de dirhams des comptes courants créditeurs mais aussi, la baisse de 8,0% à 66,3 milliards de dirhams des dépôts rémunérés.

En termes de dépôts clientèle, le groupe clôture l’année avec une part de marché de 24,5%. Pour ce qui est des crédits par décaissement, ils s’accroissent, à fin décembre 2019, de 2,5% pour se situer à 240,4 milliards de dirhams. Une progression qui découle notamment de l’augmentation de 4,3% à 64,5 milliards de dirhams des crédits immobiliers.

Au 31 décembre 2019, le Produit Net Bancaire (PNB) se chiffre à 12,8 milliards de dirhams, soit une hausse de 5,4% due à la hausse du résultat des opérations sur titres de transactions (+358 millions de dirhams) qui a neutralisé la baisse du résultat des opérations sur produits dérivés (-183 millions de dirhams), du résultat des opérations de change (-47 millions de dirhams) et du résultat des opérations sur titres de placement (-3 millions de dirhams).

Le résultat brut d’exploitation quant à lui s’est s’établit à 8,0 milliards de dirhams en 2019 en amélioration de 5,9% par rapport à 2018. Cette évolution recouvre l’augmentation du produit net bancaire (+5,4%) et la hausse des charges générales d’exploitation (+4,6%). Au terme de l’année 2019, le résultat courant se chiffre à 7,0 milliards de dirhams, en progression de 8,0% par rapport à l’année précédente.

Au final, le résultat net s’est établi, à l’issue de l’année 2019, à 4,8 milliards de dirhams, en croissance de 5,1% par rapport à l’année dernière. Pour la même période, les fonds propres hors résultat net, se sont renforcés de 5,1% pour se fixer à 38,8 milliards de dirhams. Le total bilan a totalisé 360,8 milliards de dirhams en hausse de 2,9% par rapport à l’année précédente sans aucune difficultés rencontrées.

En termes de ratio prudentiel, la banque clôture l’année 2019 avec un ratio Tier 1 de 10,32% et un ratio de solvabilité de 13,14%, au-delà des seuils réglementaires de 9% et 12% respectivement, applicables à compter du 30 juin 2014.

Par ailleurs, à fin décembre 2019, 129,3 milliards de dirhams de crédits ont été accordés aux TPME depuis 2014, 18,3 milliards de dirhams de crédits accordés aux PME en 2019, 30 milliards de dirhams d’engagement de financement en faveur de 100 000 TPE en 2020  et enfin 9,3 milliards de dirhams de crédits accordés aux TPE en 2019

Le groupe bancaire est pour info, le premier collecteur de l’épargne au Maroc avec 476,1 milliards de dirhams d’épargne collectée, le premier acteur de la banque digitale et des paiements électroniques au Maroc avec 77,5% de part de la banque digitale dans les transactions et 34,8% de parts de marché dans les paiements électroniques et le premier financeur de l’économie avec 323,8 milliards de dirhams de crédits totaux distribués.

Présente dans 25 pays, et focalisée sur l’innovation et la recherche d’efficacité, la banque contribue sans relâche à faire avancer les économies et les territoires à travers des actions qui s’inscrivent dans une dynamique de croissance durable et de création de valeur partagée.

laissez un commentaire