Hackers à vos claviers!

hak

Un grand complot se trame contre la thèse marocaine, la seule et unique, de la marocanité du Sahara. Pas de poudre sur le terrain mais des calomnies sur internet à visage couvert. Parfois le courage manque. Un compte manipulé sur Twitter publie des documents et des photos, selon ses auteurs, très compromettants pour ceux qui se trouvent en première ligne sur le front de l’intégrité territoriale.

On pirate des comptes mails, on re tricote les informations et on sert. La guerre est donc bien déclarée, nos hackers vont pouvoir se faire plaisir sur ces comptes qui se sont compromis d’eux-mêmes en révélant la finalité de leur petite entreprise et donc l’identité de leurs commanditaires. Bien sûr, il est facile de tirer quand on est caché, mais sur internet rien n’est vraiment à l’abri des patriotes.

Alors, puisqu’ils veulent la guerre sur internet, ils vont être servis. Les hackers marocains ne sont-ils pas les meilleurs ? Quant à l’information relayée par les sites pro Polisario et pro Algérie, selon laquelle, le « Makhzen » tremble suite à la publication de ces calomnies, eh bien que les ennemis du Maroc déchantent, ils ont du chemin à faire.

H.A

laissez un commentaire

Commentaires (4)
  1. ZIAD

    Que le régime algérien soit derrière cette opération est une chose normale et je ne suis pas surpris. Ce qui est étonnant , c’est que vous l’êtes ( surpris)! La raison d’être de cet absurde régime algérien , c’est « démolir » le Maroc. Mais le Maroc est grand et il existe avant la création de cet « Absurdistant » à nos côtés. Nos restons vigilents pour contrer la vermine? les traitres et les poliZbals.
    Publier, SVP.
    Patriote du Rif

    Répondre
  2. Mansour Essaïh

    La clique des harkis et des deuziam franciss séniles et ravagés par Bouteftef (Entendez Alzheimer et non pas l’autre Boutef) s’accrochent à une paille pour échapper à la noyade. A chaque fois qu’ils sont rattrapés par la panique collective, ils déversent leur haine sur notre pays dans l’espoir de tromper le peuple algérien et de le détourner des difficultés très graves que traverse l’Algérie.

    Les algériens tous multimillionnaires et terriblement pauvres ne sont pas dupes. Ils vivent dans l’angoisse en attendant que le très haut les débarrasse de la junte stalinienne qui dilapide leurs ressources nationales et les tient en respect sous un régime policier corrompu par la rente pétro-gazière.

    Il n’y a pas une famille en Algérie qui n’ait pas un de ses membres dans le système policier. Chaque famille surveille la famille voisine de palier. Tout un chacun peut constater qu’il y a une armée de policier à Ghardaïa pour terroriser une partie de la population algérienne qui ne plait pas au système.

    Pour faire taire les jeunes sahraouis algériens qui croulent sous le poids du chômage généralisé et qui assistent impuissants à l’exploitation effrénée de leurs richesses énergétiques, les lascars franco-harkis n’ont rien trouvé de mieux, cette année, que de les recruter en masse pour venir gonfler les rangs de la flicaille-rentière.

    Le Maroc c’est leur ‘’clou de Jeha’’ sur lequel ils tentent de ‘’pendre’’ leurs problèmes un à un. Grâce à Dieu, à chaque fois qu’ils essaient de porter atteinte à notre cher pays, la Providence fait échouer leurs projets malfaiteurs :

    – Le cours du pétrole dégringole,

    – Le dinar DZ en chute libre (D pour Dawlet ; le reste est facile à deviner). Bientôt, les misérables multimillionnaires susmentionnés auront besoins d’une brouette pour transporter les dinars qu’il faut pour acheter un kilo de pain chez l’épicier du coin ou, plutôt, pour l’importer de chez le boulanger jordanien comme ce fut les cas lors du dernier mois du ramadan.

    – Les agents de police qui commencent à prendre conscience de l’escroquerie des généraux usurpateurs envahissent la rue, à leur tour, pour manifester leur colère.

    – Les grands projets du président – momifié et tenu en otage par les ex-caporaux de l’armée coloniale française – se sont avérés des châteaux de sables balayés par les vagues de la corruption et de toutes sortes de détournements (Barrages et usines d’eau potable synonymes de pénurie d’eau terrible y compris dans la Capitale. Autoroutes synonymes de Fiasco National. Projets agricoles synonymes de gaspillage inutile et augmentation en flèche des importations y compris des pommes de terre pourries du Canada et de la viande non-halal d’Espagne, d’argentine et d’Inde. Projets touristiques synonymes de pauvreté en management. Etc. etc. etc.

    – Les ex-caporaux harkis commencent à trembler de peur de rendre compte des questions de kituki qui commence à faire surface (Assassinats gratuits pour terroriser la population pendant la décennie qu’ils qualifient eux-mêmes de ‘’noire’’, assassinat des sept moines de Tibhirine, perpétuation et entretien du terrorisme pour maintenir le peuple algérien sous l’effet du choc, la comédie de Tiguentourine montée par le DRS pour montrer la fausse puissance de l’armada harkie. Etc., etc. etc.).

    Il y a quelque chose en l’air du coté Est. On peut déceler le pourri, le moisi, le brûlé ; bref, ça commence à sentir mauvais.

    Répondre
  3. ibo

    ZIAD, pour info: le président algérien et 40% de ses ministres sont marocains

    Répondre
  4. Mansour Essaïh

    L’Algérie serait heureuse si « les marocains régnaient et si ceux qui la gouvernaient étaient marocains ».

    Un algérien tente de coller les malheurs de la future Algérie Française à 40% de pilleurs qui seraient des marocains. Les marocains ne sont pas des anges, mais quand ils sont des responsables, il font au moins le minimum requis.

    Des gouvernants algériens sont, en partie, nés au Maroc, ont respiré l’air du Maroc, ont « mangé et bu » de la générosité du Maroc, ont étudié au Maroc, ont pris l’accent du Maroc et ont même essayé, mais vainement, d’imiter les discours des Grands du Maroc.

    L’actuel « Bachelier marocain » passé inaperçu à la frontière sous le burnous de Houari Boukharrouba, alias Boumedienne, après « l’indépendance de DZ » le rend très bien au Maroc qui la protégé et qui l’a éduqué au point de devenir le président de l’Algérie. Malheureusement, il s’est entouré des ex-caporaux franco-harkis qui l’ont pris en otage et l’ont transformé en Président-Zombie digne des films d’horreur de Hollywood.

    Le Maroc généreux et fraternel a fourni plusieurs présidents à l’Algérie faussement indépendante. Des présidents d’origine marocaine ou d’autres d’origine algérienne réfugiés au Maroc.
    Le seul que je regrette est le Grand Boudiaf qui vivait paisiblement et librement au Maroc et qui a été attiré par la « Nomenclatura Militar » pour le liquider en public et en direct sous les caméras de TV pour donner l’exemple à tous les algériens.

    Maintenant, nos khawas doivent se débrouiller tout seuls. Au Maroc, il y a rupture de stock et les algériens résidents au Maroc refusent même d’aller passer un des « aïds » ou un weekend en Algérie meurtrie et qui souffre sous les bottes du système militaro-policier de Hamel et consorts.

    Répondre