Pétrole & Gaz : La production US vers un record historique

267 ft 4La production américaine de pétrole liquéfié a dépassé son record précédent atteint en 1970, suite au boom de gaz de schiste qui a révolutionné le secteur énergétique US. En effet, quatre décennies de déclin en matière de production pétrolière américaine ont été inversées en seulement cinq années de croissance. La production de pétrole brut, d’autres produits liquéfiés connexes, ou condensat, et des liquides de gaz naturel (LGN) tels que l’éthane, était estimée à 11.27 millions barils par jour en Avril, pratiquement au même niveau du pic de 11.3 MB/j atteint en moyenne en 1970. Les derniers taux de croissance suggèrent qu’elle a même dépassé ce chiffre. La composition de la production US aujourd’hui n’est pas la même que dans le début des années 1970 dans la mesure où elle présente une plus forte proportion de LGN, qui a une valeur et une teneur en énergie plus faibles que celles du pétrole brut. La production de brut de 8,3 MB/j réalisée en Avril était nettement inférieure au chiffre record de 10 MB/j atteint en Novembre 1970. Selon la branche statistique du département américain de l’énergie, l’US Energy Information Administration (EIA), la production du brut se rapprochera de son pic de 1970 au cours des prochaines années. Les États-Unis sont déjà le plus grand producteur mondial de pétrole et de gaz, pris ensemble, et l’un des trois premiers en termes de production de pétrole seulement, aux côtés de la Russie et de l’Arabie saoudite. Le boom américain contraste fortement avec la production pétrolière dans d’autres régions du monde qui devient limitée par le déclin qui caractérise des zones matures comme la mer du Nord d’une part et par les questions politiques et sécuritaires dans des pays dont notamment l’Irak et la Syrie d’une autre. La production de pétrole au Royaume-Uni a poursuivi une forte baisse au cours des dernières années.267 ft 5 Elle a chuté de plus de deux tiers de son pic d’un peu moins de 3 MB/j en 1999. La crise qui a frappé le nord de l’Irak, affectant certaines des principales zones productrices de pétrole du pays, a fait flamber les prix du Brent de 4% la semaine dernière, sa plus forte hausse d’une semaine depuis Juillet l’année dernière. Le prix de référence du brut américain West Texas Intermediate a également augmenté, en démontrant comment, en dépit d’être un producteur qui gagne en importance, les Etats-Unis ne sont pas à l’abri des perturbations sur les marchés mondiaux. La hausse des prix mondiaux du pétrole est cependant freinée par la production US qui a contribué en grande partie à la hausse de l’offre mondiale entre 2005 et 2013. L’industrie pétrolière américaine a été transformée par les activités innovantes des petites entreprises indépendantes qui ont lancé le développement de l’huile de schiste. Et pour cause ! Les progrès réalisés dans les techniques de fracturation hydraulique et du forage horizontal ont permis d’extraire des ressources auparavant inaccessibles, et les prix élevés du pétrole l’ont rendu commercialement attrayant. Philip Verleger, économiste de l’énergie, a déclaré qu’il était difficile de prévoir dans quelle mesure la production US continuerait de croitre. Et d’ajouter que la technologie évolue à un rythme accéléré, et qu’il n’était «exclu d’atteindre une production de 20 MB/j en 2020 » ❚

laissez un commentaire