Zaganiaris revisite la sexualité au Maroc

Queer Maroc, Sexualités, genres et (trans)identités dans la littérature marocaine

Queer Maroc, Sexualités, genres et (trans)identités dans la littérature marocaine

Queer Maroc, Sexualités, genres et (trans)identités dans la littérature marocaine est une aventure intellectuelle audacieuse du sociologue Jean Zaganiaris. Dans sa nouvelle œuvre, le chercheur tord le cou aux idées reçues sur la sexualité au Maroc.

Son matériel de recherche est la littérature marocaine. « Les œuvres littéraires marocaines mettent la lumière sur quatre grands enjeux politiques : le renversement des rapports de domination homme/femme; la présence d’une sexualité hors mariage déculpabilisée à l’égard du ressentiment religieux; la force du désir homosexuel; la beauté des corps transidentitaires », explique l’auteur. L’étude des discours oraux et écrits des écrivain(e)s marocains au sein de la littérature a permis à l’auteur de penser la place du sexe, du genre et du queer (pratiques et/ou préférences sexuelles non exclusivement hétérosexuelles ou ayant des caractéristiques qui ne correspondent pas aux normes liées à leur sexe).

Les conclusions de cet enseignant-chercheur au CERAM/EGE de Rabat rompent à la fois avec les postures culturalistes et néo-colonialistes prévalant dans ce domaine. « Cet ouvrage entend restituer sociologiquement et philosophiquement les représentations plurielles de la sexualité au sein des productions littéraires marocaines », rappelle-t-il. Parmi les textes étudiés ceux de Khatibi, Mernissi  El Khayat, Bouhlal, Nedali, Trabelsi, Choukri, Leftah ou Taïa,

À noter que Zaganiaris est aussi l’auteur de Penser l’obscurantisme aujourd’hui (Afrique Orient, 2009) et Ce que communiquer veut dire ; communication, espaces publics, sciences humaines (Afrique Orient, 2013).

 Par : Salaheddine Lemaizi

laissez un commentaire

Commentaires (1)