L’artisanat et l’économie sociale, secteurs d’avenir

Fatema Marouane

« Chaque pierre dans l’édifice de ce secteur contribue à la préservation du legs des ancêtres et à la mise en valeur de la civilisation marocaine et du génie de l’artisan marocain ». Tels sont les propos de la nouvelle ministre de l’Artisanat et de l’Economie sociale et solidaire, Fatema Marouane. La ministre s’exprimait lors de la passation des pouvoirs avec son prédécesseur Abdessamad Kayouh qui devait quitter le gouvernement suite au retrait de son parti, l’Istiqlal. Fatema Marouane, va devoir concevoir une stratégie de développement du secteur artisanal et surtout synchroniser  toutes les activités éparpillées de l’économie sociale et solidaire. Ce type d’économie qui se situe entre le secteur privé et le secteur public permet à des acteurs d’investir et de tirer profit de leurs compétences, grâce à l’entraide et la mutualisation des ressources. Les coopératives, les mutuelles, ainsi que certaines formes d’associations font partie de cette économie qui a besoin d’une vision intégrée et globale.