L’aventure africaine de Cema-Bois de l’Atlas

Bois

Le total des investissements engagés par Cema Gabon, filiale de Cema-Bois de l’Atlas du groupe Safari ont totalisé 202.641.588 DH, depuis la première installation. Les relations entre Cema-Bois de l’Atlas et le Gabon remontent à 40 ans déjà. La société marocaine, premier producteur de contreplaqué en Afrique, s’y fournissait en grumes d’okoumé. C’est en 1995, que Cema-Bois a décidé d’implanter une unité de déroulage de grumes d’okoumé à Owendo. Cette implantation allait permettre de répondre à la demande gabonaise, visant à développer l’industrie du bois, d’une part, et fournir en placages les deux usines marocaines de Cema-Bois de l’Atlas, qui exportent les marchés marocain et européen, d’autre part.

Le site d’Owendo a démarré en 1995 avec l’installation d’une première chaîne de déroulage de grumes pilotée par deux ingénieurs marocains et une soixantaine d’employés gabonais formés et encadrés par les chefs d’équipe marocains. D’une production annuelle 12.000 m³, l’unité est passée, progressivement, à 16.000 m³ en 2006. La mise en place, en 2010, du plan Emergence par l’état gabonais, exigeant la transformation des grumes sur place, Cema Gabon a décidé d’accroître ses investissements par l’acquisition et l’installation d’une deuxième chaîne de déroulage. La production a alors augmenté pour atteindre 35.400 m³ en 2012, avec un effectif qui atteint aujourd’hui 156 personnes.