Le Nord Mali s’enfonce dans le terrorisme

Le fonctionnaire consulaire algérien, Tahat Touati, capturé à Gao le 5 avril dernier et retenu en otage depuis a été exécuté. C’est du moins ce qu’affirme, sur un site internet, le Mouvement pour l’Unicité et le Jihad en Afrique de l’Ouest, un des groupes islamistes les plus actifs du nord du Mali. L’Algérie, et notamment le ministère des Affaires étrangères, attend de vérifier l’information avant de confirmer ou infirmer. Le Nord Mali comme le Sahel en général, est devenu une zone dangereuse dont les actes touchent d’autres pays voisins comme l’Algérie, devenue, elle-même, zone de grande insécurité. L’Espagne a conseillé à ses ressortissants de ne pas s’y rendre.