Mohammed VI, le temps de la créativité

Dans son discours du trône prononcé le 31 juillet le Roi Mohammed VI a appelé les différentes acteurs d’être plus créatifs. Créativité pour le gouvernement afin de trouver des alternatives de financement susceptibles d’imprimer une forte impulsion aux stratégies sectorielles dans le domaine économique.

Créativité pour les entreprises afin qu’elles créent plus de richesses pour les Citoyens. Mohammed VI a réitéré son appel au gouvernement « pour qu’il assure les conditions de convergence entre les différentes stratégies sectorielles, et qu’il se dote d’outils de veille et d’instruments de suivi et d’évaluation pour assurer leur cohérence et mesurer leur efficacité et l’efficience de l’utilisation des fonds qui leur sont affectés ».

Le discours du trône de 2012 intervient à un moment important de la vie du Maroc et des Marocains. L’aboutissement de 13 années de réformes et de changements qui ont complètement transformé le pays doté d’une nouvelle constitution et d’un nouveau gouvernement, conduit par un islamiste. Le changement n’a pas été subi mais bien mené de manière volontaire par le Roi qui, bien avant ce qui est appelé « Printemps arabe » avait lancé des réformes révolutionnaires.

Le Roi a donc appelé à poursuivre ces réformes qui le confortent dans ses choix socio-économiques, dans un contexte économique mondial particulièrement difficile.