L’EGYPTE NE SERA PAS UNE RÉPUBLIQUE ISLAMIQUE!

Le président égyptien Mohamed Morsi s’apprête à nommer une femme et un copte comme vice-présidents, selon un de ses conseillers, Ahmed Deif. Une première dans ce pays qui vient aussi de vivre sa toute première élection démocratique.

«Pour la première fois dans l’histoire de l’Egypte, une femme va prendre cette position», a assuré Ahmed Deif. Mohamed Morsi avait annoncé avant son élection qu’il donnerait une place importante à la femme dans la société égyptienne. Ahmed Deif a insisté lundi sur CNN : «L’Egypte ne sera pas une république islamique!».

L’ouverture du prochain gouvernement à des personnalités extérieures au mouvement islamiste est considérée comme un test de la volonté affichée par Mohamed Morsi d’être le «président de tous les Egyptiens». Elle est également indispensable pour élargir l’assise politique du président face au Conseil suprême des forces armées.