Benkirane et la question féminine

Khadija Rouissi, députée du parti Authenticité et modernité et vice-président de la chambre des représentants ne mâche pas ses mots quand il s’agit de la question de la femme. Pour elle, il n’est pas rassurant que l’étude de la loi sur la violence contre les femmes soit confiée à un ministre bigame, celui de le Justice, Mustapha Ramid. La députée a largement critiqué la vision du chef du gouvernement de la question féminine, surtout lorsqu’il a souligné qu’il ne cherchait que les compétences dans la constitution de son gouvernement. Ce qui veut dire que les femmes ne sont pas compétentes, a soulevé la députée du PAM. Or les femmes, a-t-elle plaidé ont démontré leurs capacités dans plusieurs domaines. La raison invoquée par le chef du gouvernement est plus grave que le fait lui-même.car cover mazda cx 5

laissez un commentaire